Close
Albert et Charlène de Monaco, le procès de la honte, (photo)

Albert et Charlène de Monaco, le procès de la honte, (photo)

Albert et Charlène de Monaco seraient impliqués dans un « procès » de la honte, rapporte Ici Paris qui leur offre cette semaine sa Une.

«Scandale à la principauté ! Le fils de Rainier et Grâce Kelly n’aurait jamais dû régner sur Monaco. Accusé d’imposture, il pourrait tout perdre », indique le magazine people.

Cette histoire remonte il y a un siècle. L’unique héritier monégasque direct est alors Louis II. Cependant, il y a un hic. « N’ayant pas encore d’enfant, s’il venait à mourrir le trône tombera, par le jeu des liens de parenté, dans les mains du cousin allemand, Guillaume II de Wurtemberg-Urach ».

Mais les français se sont opposés à cette solution. Et une héritière a finalement été trouvée suite à la pression de la France.

Louis II avait eu une liaison avec « Marie-Juliette Louvet, fille d’un paysan de Pierrval, qui lui donnera une fille, Charlotte, que le prince a reconnu ». Et cette dernière n’est autre que la grand-mère du prince Albert.
L’héritier du cousin allemand, Louis de Causans, prétend de son côté être le prince légitime de Monaco.

Cet aristocrate vient en effet de porter plainte contre la France à laquelle il réclame plus de 350 millions d’euros pour avoir privé sa famille du trône de Monaco.
Mais, il n’a aucunement menacé Albert de Monaco.





1 comment

  1. Curieuse cette histoire

Laisser un commentaire

Close