Close
Albert de Monaco « envoie » Charlène en cure – révélation sur le centre Paracelsus Recovery à Zurich

Albert de Monaco « envoie » Charlène en cure – révélation sur le centre Paracelsus Recovery à Zurich

Albert de Monaco aurait finalement pris la décision de prendre à bras le corps les soucis de santé de Charlène de Monaco, qu’il aurait isolée dans un endroit secret, peut-être au Paracelsus Recovery, à Zurich en Suisse, un centre désintoxication pour ultra riches. Des membres de la royauté y ont déjà séjourné.

Dans son numéro daté du 5 novembre, le magazine Voici a livré une piste jamais explorée pour préciser les causes de l’exil de la princesse monégasque en Afrique du Sud, le pays de son adolescence. Elle souffrirait d’une addiction à un cocktail explosif d’anti-douleurs et de somnifères. La maman de Jacques et Gabriella ne dormirait plus.

Elle est supposée avoir été soignée à la Thanda Private Home Game Reserve, qui aurait été transformée en un centre de désintoxication improvisé, ce qui a été dénoncé par une amie de Charlène de Monaco.

Elle a confié à Voici : « Toutes ces mesures sont ridicules quand il s’agit de soigner ce degré d’addiction. Là, c’est juste des vacances médicalisées pour milliardaires ».

Le Palais princier a confirmé que la princesse se repose dans « un lieu de convalescence » qui « restera strictement confidentiel », et que « des informations sur [son] rétablissement seront communiquées ces prochaines semaines et avant les fêtes de Noël ».

Et d’après des rumeurs, il se pourrait que l’ancienne nageuse soit soignée dans le centre de désintoxication pour les ultra-riches du monde, Paracelsus Recovery, le prestataire de traitement de dépendance « le plus exclusif au monde, accueille des stars, des membres de la royauté et des gens qui valent plus cher que notre PIB », a précisé un média spécialisé.

Des membres de la famille royale saoudiennes y auraient été soignés, ainsi que des oligarches russes, et des stars mondiales. Aucun nom n’est cité, c’est ultra confidentiel.

«La clinique d’addiction et de santé mentale la plus individuelle et la plus discrète au monde, avec plus de 15 médecins et thérapeutes se concentrant exclusivement sur un client à la fois », a précisé le site de cette institution, qui propose deux centres, en Suisse et au Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Close