Brad Pitt aurait enfin décidé de se défendre face aux autorités en charge de l’enquête sur son prétendu mauvais comportement avec ses enfants.

Le 14 septembre dernier, Angelina Jolie avait déposé une demande de divorce d’avec Brad Pitt, invoquant des différends irréconciliables comme motifs de l’implosion de leur couple.

En coulisse, il aurait reproché à son homme non seulement ses addictions à l’alcool et au cannabis, mais aussi son prétendu comportement erratique qui pourrait être néfaste pour leurs six enfants.

Visé par ces rumeurs persistantes, Brad Pitt a enfin décidé de prendre les devants.

À son initiative, l’acteur de 53 ans aurait demandé de se soumettre à un test d’urine visant à déceler la présence ou non de toxiques et de drogues dans son organisme dans le cadre de l’enquête menée par le FBI à son encontre.

Cette enquête avait démarré après la révélation par le magazine « People » d’une altercation avec son fils Maddox à bord d’un avion.

Brad Pitt veut ainsi montrer sa volonté de donner «ce qu’il y a de mieux pour ses enfants et les faire évoluer dans le meilleur environnement, selon une source citée par le magazine américain US Weekly. Il connaît la gravité des allégations et veut se débarrasser des rumeurs de mauvais traitements avant de revoir ses enfants ».





Étiqueté dans :
,