Close
A Paris, Laeticia Hallyday rend hommage à Johnny, son inspiration et sa force

A Paris, Laeticia Hallyday rend hommage à Johnny, son inspiration et sa force

Johnny Hallyday s’est emparé de sa page Twitter pour remercier son épouse Laeticia, qui lui a rendu hommage à Paris,
à l’occasion de la soirée du Prix Clarins où elle recevait un prix pour son engagement avec son association « La Belle Etoile ».

En évoquant «la détermination et la force des combats qu’il a menés », la jolie blonde en profite pour adresser un message à son homme.
« je veux aussi dédier ce prix à mon mari… ma force … ma source d’inspiration », fait-elle savoir.
A ce message, le chanteur de 73 ans qui est toujours soigné à Los Angeles, n’a pas tardé à y réagir.
« Merci, mon amour », a-t-il écrit, ajoutant un cœur rouge vif.

Johnny Hallyday continue quant à lui à se battre contre un cancer des poumons qui lui a été diagnostiqué en octobre dernier.
Il n’est pas prêt d’abandonner le combat comme le rappelle son ami Claude Lelouch qui l’a eu au téléphone à plusieurs reprises.
«Johnny est un combattant », rappelle le réalisateur, interviewé par VSD.

«c’est un homme qui aime la vie. Et la vie aime Johnny. S’il y a quelqu’un qui doit se sortir de cette affaire, c’est bien lui. S’il y a quelqu’un qui peut dompter cette saloperie, c’est lui. Aux innocents les mains pleines ! Johnny est assez inconscient de tout ce qui lui arrive », poursuit Claude Lelouch.

«C’est ça qui fait sa force. Que ce soit le succès, les mauvaises nouvelles, les bonnes nouvelles, qu’importe. Quand il m’a annoncé qu’il était malade, j’ai cru à un simple rhume. Mais lui, il a pris ça comme une chose normale. Et ensuite, il a décidé de se battre. Il est comme un boxeur qui prend un coup et qui se relève pour continuer le combat », explique le réalisateur à propos du chanteur qui livre depuis quelques semaines une guerre sans merci contre un cancer des poumons.

Et il affirme que le taulier a déjà fait reculer la maladie.
« Il a déjà fait reculer la maladie. Il y a des gens qui ont terrassé cette maladie et je suis sûr à 100 % qu’il va en faire partie. Tous ceux qui terrassent le cancer sont ceux qui le terrassent mentalement. Le moral, il l’a. C’est le premier médicament au monde. D’ailleurs, dans mon film, le docteur que joue Jean-Marie Bigard, explique que le rire est le premier médicament au monde. Dans « Chacun sa vie », il est à la fois chanteur et acteur », rappelle-t-il.

Laisser un commentaire

Close