Close
Vincent Lindon candidat à la présidence, sa confidence chez Laurent Delahousse

Vincent Lindon candidat à la présidence, sa confidence chez Laurent Delahousse

Après Jean-Marie Bigard qui ambitionne de devenir président de la république, Vincent Lindon ne serait pas réfractaire à cette idée, même s’il reconnait certaines limites. Il ne serait pas crédible sur certains sujets.

L’acteur regrette de ne pas avoir poussé loin ses études, a-t-il confié sur le plateau de 20h30 Le Dimanche, l’émission de Laurent Delahousse, à l’occasion de la sortie de « Mon Cousin », film dans lequel il partage l’affiche avec François Damiens.

« Il faudrait que j’aie fait des études beaucoup plus poussées, que je sois beaucoup plus cultivé, beaucoup plus calme, beaucoup plus tolérant, que je mette de l’eau dans mon vin », a affirmé celui qui était en couple avec Claude Chirac, avant d’affirmer qu’il n’a aucune qualité pour exercer un poste de pouvoir.

« Ça c’est des rêves comme ça quand on parle dans les dîners et que je rigole avec les copains et que je dis : ‘Quand je serai président, tu vas voir… Je peux dire que ça va filer doux, tu vas voir !’ Mais en fait, non », a-t-il ensuite glissé.

« J’aimerais faire de la politique de rapprochement, de la politique beaucoup plus intime, aider des associations… Mais non, vous imaginez, vous me posez des questions sur le gaz de schiste ou sur le Liban, je suis fini, je ne peux pas tenir 8 secondes. Il faudrait que je prenne 14 ans de cours de géopolitique », a reconnu Vincent Lindon.

Laisser un commentaire

Close