Close
La veuve de Alain Bashung brise le silence « Il n’a pas déshérité son fils Arthur »

La veuve de Alain Bashung brise le silence « Il n’a pas déshérité son fils Arthur »

La veuve d’Alain Bashung, Chloé Mons, a brisé le silence pour affirmer sur son mari disparu n’a pas déshérité son fils Arthur, comme cela avait été supposé.

«On voit notamment, dans le jugement rendu par le tribunal, à qui a été distribué l’argent. Il n’est pas allé qu’à moi. Dans ce jugement, il est intéressant de voir que les termes du testament sont repris. Ce sont des phrases qu’Alain avait écrites, c’était sa volonté. Personne n’a été déshérité, Alain a été extrêmement équitable avec tout le monde », a fait savoir Chloé Mons, qui parle de cette époque comme « épouvantable et nauséabonde ».

Elle n’hésite pas à attaquer Arthur, qui l’avait trainée en justice « pour réécrire l’histoire ».

«Cela touche au mythe d’Adam et Eve. Eve a tendu la pomme, c’est elle qui incarne le péché, et donc ils sont chassés du paradis. Nous vivons dans un monde très bizarre : on dirait qu’à chaque fois qu’un homme tombe amoureux d’une femme, c’est uniquement parce qu’il a été manipulé », déplore l’intéressée.

Et de poursuivre : « Avec Alain, nous sommes tombés amoureux, nous avons vécu une magnifique histoire d’amour, nous nous sommes mariés, nous avons eu un enfant. Et qu’un homme puisse donner son amour à une femme serait scandaleux ! Pourtant voilà, c’est notre histoire, il n’y pas besoin de la salir ».

« Alain savait très bien ce qu’il faisait », conclut-elle, rappelant que son homme n’était « ni un sale type, ni un mec irresponsable, comme on essaye de le faire croire en ce moment ».





Laisser un commentaire

Close