Close
Vanessa Paradis, l’enfer avec Johnny Depp, des révélations choc au procès

Vanessa Paradis, l’enfer avec Johnny Depp, des révélations choc au procès

Vanessa Paradis aurait vécu le cauchemar avec Johnny Depp, le père de ses enfants, actuellement en plein procès avec son ex Amber Heard. L’acteur n’était pas facile à vivre.

« Si certains préfèrent laver leur linge sale en famille, d’autres se délectent à étaler leurs griefs sur la place publique », rapporte France Dimanche qui reprend les confidences de l’acteur de 58 ans. Le magazine Voici tient le même propos.

Johnny Depp a balancé sur la mère de ses enfants dans le cadre de son procès en diffamation copieusement « médiatisé qui se déroule au tribunal de Fairfax, près de Washington.
On apprend qu’il ne s’est pas privé de tromper Vanessa Paradis, la mère de ses enfants, en 2009, sur le tournage de Rhum express à Porto Rico alors que la chanteuse était sur les lieux.

«Lors d’une scène sous la douche où nous nous embrassions, a confié le pirate des Caraïbes, j’ai ressenti quelque chose que je n’aurais pas dû car, à ce moment-là, elle avait sa compagne et j’avais Vanessa. C’est avec ce baiser que tout a commencé. »
L’actuelle épouse de Samuel Benchetrit a aussi été qualifiée d’« extorqueuse française » et de « sal*pe » qui cherche à « laver le cerveau de [s]es enfants ».
«Des attaques qui ont de quoi choquer celle qui a pourtant âprement défendu son ex-compagnon lors de son procès contre le journal The Sun en 2020 ».
Johnny Depp et Vanessa Paradis sont séparés en 2012, mais leur couple a traversé de sérieuses crises.

La première fois se serait en 1999, un an à peine après le début de leur relation. Johnny Depp ne serait resté avec la Française qu’en raison de sa grossesse.
Cette confidence, l’acteur l’a faite lui-même lors d’un entretien avec le magazine néerlandais « Avantgarde ».

«Nous avons eu quelques disputes, ma faute bien sûr, mais on a fait avec. C’est obligé, parce que nous sommes devenus parents’, balançait-il avant de poursuivre : ‘Non, je ne vais pas parler de ça’.

En 2011, Lily-Rose Depp confirmait elle-même des frictions entre ses parents sur Twitter, où elle diffusait les paroles d’une chanson de ‘Pink’.
«This used to be a Funhouse, But now it’s full of evil clowns. It’s time to start the countdown, I’m gonna burn it down, down, down », écrivait-elle. «Avant c’était la fête à la maison, maintenant, il n’y a plus que des clowns tristes».

Laisser un commentaire

Close