Close
Vanessa Paradis face à des personnages peu recommandables, des choses borderline

Vanessa Paradis face à des personnages peu recommandables, des choses borderline

Dans la pièce, Maman dont Vanessa Paradis tient la tête d’affiche, il y est question de la violence faite aux femmes. Cette pièce signée Samuel Benchetrit sera présentée à partir du 14 septembre sur les planches d’Édouard VII à
La comédienne de 48 ans y donne la réplique à Éric Elmosnino et Félix Moati, elle y endosse une femme sensible, attachante et émouvante.

Ce projet, la comédienne en parle dans un entretien accordé à Madame Figaro où elle explique avoir réussi à esquiver les situations délicates. Elle a commencé très jeune et aurait pu être une proie facile pour des prédateurs.

« C’est essentiel que ce sujet sot abordé. Il n’y a même pas besoin de consulter les statistiques : c’est tout le temps et depuis la nuit des temps. Heureusement, aujourd’hui, la parole se libère », a-t-elle confié à propos des violences faites aux femmes.

Elle reconnait avoir fait face à des situations délicates, qu’elle a réussi à esquiver.

« Quand on commence très jeune comme moi, il y a un tas de choses qu’on ne sait pas et qu’on peut considérer comme normales quand on ne dispose pas des repères nécessaires. Il y a peut-être des choses borderline que j’ai vues et dont n’ai pas voulu me souvenir », a rappelé la maman de deux enfants, nés de son mariage avec Johnny Depp duquel elle est séparée depuis 2012.

« J’ai mené une vie artistique et personnelle très libre. J’ai beaucoup voyagé et, immanquablement j’ai croisé des personnages peu recommandables », a-t-elle indiqué. Dans mon premier film, Noce blanche, j’avais des scènes de nu, j’avais 16 ans, c’était compliqué. J’ai esquivé », a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Close