Close
Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit harcelés. Le regard noir du réalisateur en dit long (photo)

Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit harcelés. Le regard noir du réalisateur en dit long (photo)

Samuel Benchetrit, alors en promenade avec Vanessa Paradis, a affiché un regard noir lorsqu’il a aperçu un paparazzo qui ne le lâchait pas d’une semelle.

Cette photo a été diffusée sur le site du Daily Mail et semble avoir été prise au printemps dernier.
Il faut dire que le couple formé par Vanessa Paradis et son nouveau compagnon suscitent la curiosité, comme le rappelait«Gala», qui les affirme agacés d’être constamment suivis par les paparazzis.

Un proche confirmait ce propos.

«Ils n’en peuvent plus. C’est un enfer. Les paparazzi sont au pied de chez eux en permanence », confiait une source proche à Gala.
Et de rappeler que quelques jours avant l’officialisation de leur relation à Locarno, l’ex de Johnny Depp et son homme avaient fait la Une de Voici, qui dévoilait des photos de leur séjour en famille à l’Ile de Ré.

«Ils auraient alors pu choisir d’annuler leur apparition commune, de ses cacher, ils ont préféré assumer avec leur spontanéité », indiquait la publication.

La détestation des paparazzi, Vanessa Paradis la partage avec son ex chéri, Johnny Depp.

Epiés constamment par les photographes, le héros de Pirate des Caraïbes et la chanteuse française leur rendent bien.
Ils se sont d’ailleurs illustrés à plusieurs repris par des gestes provocants immortalisés par les photographes et relayés cette semaine sur les réseaux sociaux.
Une photo de Vanessa Paradis faisant un doigt d’honneur, avait été publiée en avril 2014 par le magazine «Voici ».
Harcelée par une horde de photographes, qui l’aurait insultée à la sortie d’un bar de Los Angeles, l’ex de Johnny Depp avait fait un doigt d’honneur.

« Voici » était à l’époque allé de son commentaire : « Il semble que le majeur de Vanessa Paradis soit affectée par la maladie du Dupuytren », une maladie « qui entraîne une contraction permanente d’un ou plusieurs doigts ».

« Mais Vanessa a fait le test, elle n’en souffre pas. Il est plus que probable qu’elle s’agisse d’un cas violent de paparazzophobie, une maladie handicapante dont on doit la découverte au docteur Ledoux, ancien voisin de Brahim Zaibat », se moquait l’hebdomadaire people.





Laisser un commentaire

Close