Close
Vanessa Paradis coup dur, lâchée par sa maison de disques, implacable mise au point

Vanessa Paradis coup dur, lâchée par sa maison de disques, implacable mise au point

Un gros coup dur pour Vanessa Paradis, qui aurait été abandonnée par sa maison de disques, à cause des ventes décevantes de son dernier disques « des Sources », en hommage à son père, Andrée. La maison de disque met les pendules à l’heure.

« Les sources » est le nom de son domaine en région parisienne.
Cette triste nouvelle avait dans un premier temps annoncé par Paris Match, précisant que c’est une belle aventure « qui se termine après 20 ans ».

L’heureuse maman de deux enfants « avait signé un contrat avec sa maison de disque Barclay, filiale d’Universal au « moment de la sortie de « Bliss », son quatrième album.

Mais fin décembre, son contrat lui a été rendu, à la suite des ventes décevantes des « Sources », qui n’aurait pas « trop mobilisé les acheteurs ».
Elle « devrait sans doute trouver sans problèmes un nouveau foyer pour ses chansons », glisse la publication.

Cette information est cependant démentie dans un communiqué.

« Cet article affirme qu’Universal Music France a mis un terme au contrat de Vanessa Paradis. Il affirme également que Nolwenn Leroy, Jeanne Cherhal et Renan Luce auraient subi le même sort. Universal Music France dément formellement ces allégations extrêmement graves et préjudiciables pour l’entreprise et les artistes eux-mêmes.

Vanessa Paradis et Nolwenn Leroy poursuivent leur carrière chez Universal Music France »

Laisser un commentaire

Close