Close
Vanessa Demouy, plus besoin de psy depuis son divorce

Vanessa Demouy, plus besoin de psy depuis son divorce

Depuis son divorce, Vanessa Demouy n’est pas allée voir son psy, mais si elle en a si souvent fait appel à ses services durant sa relation avec Philippe Lellouche avec qui elle est en passe de divorcer.

« Il se trouve que j’ai suivi onze ans de thérapie durant 17 ans de vie commune, ce qui, je me rends compte, m’a beaucoup aidée. Au lieu de continuer à me morfondre, je me suis remise en question. J’ai peut-être des choses à apprendre. Cela faisait partie de mon chemin de vie. Le plus dur ce sont les trahisons amicales, j’ai eu de grosses déceptions, découvert des choses très laides sur la nature humaine » regrette-t-elle.

Et elle en a beaucoup souffert.

« Je me dis que ce n’était pas de vrais amis, que la vie m’a fait ce cadeau pour faire le ménage, douloureux certes, mais nécessaire.

Au cours de cet entretien, la comédienne de 44 ans a précisé que l’infidélité de son mari est à l’origine de l’implosion de son couple.
« Je ne connais aucune femme qui accepte le coeur léger de ne pas avoir l’exclusivité de son mari.. », fait-elle savoir.

De l’implosion de son couple, Vanessa Demouy en a tout de suite parlé à ses deux enfants, Solal (17 ans) et Sharlie (6 ans).
« Nous avons préféré leur parler, leur dire la vérité, affirme Vanessa Demouy dans les colonnes de « Gala ». Leur réaction a été assez mature. J’ai l’impression qu’ils ont bien accusé le choc même si on ne le saura vraiment que dans quelques années. J’ai fait en sorte qu’ils rencontrent une ou deux fois un psy, histoire qu’ils puissent s’exprimer librement ».

Malgré son traumatisme, la comédienne est tournée vers l’avenir.

« Je n’ai pas renoncé au couple ! Comme je ne vais pas renoncer à la vie. Et dans la vie pour une épicurienne comme moi, il y a forcément l’amour », dit-elle celle qui est actuellement « en phase de reconstruction ».
«figurez-vous que je trouve cela très agréable. Pour la première fois de ma vie peut-être, je vais penser à moi et ça fait du bien ».

Laisser un commentaire

Close