Close
Valérie Trierweiler, son complice Olivier Falorni piégé par Gérald Dahan

Valérie Trierweiler, son complice Olivier Falorni piégé par Gérald Dahan

Le complice de Valérie Trierweiler, Olivier Falorni, a été piégé par Gérald Dahan, qui s’est fait passer pour Manuel Valls.

Le dissident socialiste avait fait parler de lui il y a deux ans lors des élections législatives, après avoir battu Ségolène Royal.
A l’époque, le député avait reçu le soutien de Valérie Trierweiler, qui s’était illustrée par un tweet assassin à l’encontre de sa rivale.

Le 1 er avril, Olivier Falorni été piégé par Gérald Dahan qui, en imitant le nouveau premier ministre, a proposé au député le secrétariat à la Famille, placé sous la tutelle de Ségolène Royal, sa grande rivale.

Le faux Manuel Valls demande à Olivier Falorni s’il pouvait compter sur lui.
« Qu’est ce qui t’intéresse ?», demande Gérald Dahan avant de poursuivre : «Tu sais que Ségolène va être là ».
« J’aimerais bien que tu y sois aussi », a ajouté l’humoriste auquel le député répond : «Si Ségolène est à l’Éducation, ça sera ingérable.»

«Si Ségolène est un ministre de tutelle et toi secrétaire d’État à la Famille, moi, je pense qu’en terme d’image c’est bon. François trouve que c’est une très bonne idée.», commente ensuite l’ancien ministre de l’intérieur dont la proposition a finalement été acceptée.
«J’y suis prêt mais je ne veux pas vivre un enfer. Je suis loyal, je respecte la hiérarchie, mais je ne veux pas me faire humilier. Je ne veux pas être le paillasson de Ségolène», a-t-il indiqué.





Laisser un commentaire

Close