Close
Valérie Trierweiler paye son tacle contre Ségolène Royal

Valérie Trierweiler paye son tacle contre Ségolène Royal

Les tensions entre François Hollande et Valérie Trierweiler remonteraient au tweet vengeur de l’ex première à l’encontre de Ségolène Royal, alors que celle-ci était engagée dans la bataille des législatives.

L’ex première dame avait à l’époque apporté son soutien à Olivier Falorni, un dissident socialiste, alors que la candidature de Ségolène Royal était soutenue officiellement par l’Elysée.
Cette sortie médiatique serait à l’origine des tensions au sein de l’ex couple présidentiel.

Cette confidence, la journaliste de ‘Paris Match’ l’a faite dans son livre ‘Merci pour ce moment’, sorti aux éditions les ‘Arènes’, où il est question de ses dix-huit mois passés à l’Elysée.
C’est ce que rappelle ‘Paris Match’.

‘Ce livre renferme une somme d’intimes blessures et d’humiliations qui révèlent une femme plus complexe que cette caractérielle irascible et incontrôlable qu’on a dépeinte’, avait rapporté ‘Paris Match’, qui affirme le tweet à l’encontre de Ségolène Royal à l’origine des tensions.

‘Bien-sûr, il y a le tweet de soutien à Olivier Falorni, impulsif, maladroit. On a l’impression que c’est à partir de là, que tout est allé de travers. D’ailleurs lors de l’une de leurs disputes’, François Hollande lui ‘lâche qu’il aurait ‘dû se séparer à ce moment là’.

Depuis ce tweet, François Hollande ‘se barricade, se déshumanise, se replie’ dans le non-dit, commente ‘Paris Match’.

Laisser un commentaire

Close