Close
Valérie Trierweiler, impossible de quitter la France, même par amour

Valérie Trierweiler, impossible de quitter la France, même par amour

Hors de question pour Valérie Trierweiler de se mettre au vert et de quitter la France, même par amour rapporte « VSD » qui confirme une allégation de « France Dimanche ».

C’est en janvier que la séparation de la journaliste de « Paris Match » et du président de la république a été confirmée dans un bref communiqué de l' »AFP ».

Cette confirmation est consécutive au déballage de « Closer » faisant état de la supposée liaison de François Hollande et de Julie Gayet, censés se fréquenter dans le plus grand secret depuis deux ans.
« France Dimanche » affirmait, on le rappelle, la page François Hollande tournée par l’ex première dame, supposée en couple avec un américain d’origine libanaise, installé à New York.

Le magazine people s’est interrogé sur l’éventualité que la journaliste quitte la France pour s’installer outre-atlantique avant de répondre à cette question par la négative.

« Valérie n’envisage pas, pour l’instant, contrairement à une autre ex première dame, Cécilia Attias, de larguer les amarres pour rejoindre son compagnon de l’autre côté de l’atlantique », rapportait « France Dimanche » affirmant la journaliste « très attachée à son pays ».

Ce propos est partagé par « VSD », qui affirme que, bien qu’affaiblie par sa séparation avec François Hollande après une vie commune de plus de 7 ans, Valérie Trierweiler « ne se mettra pas au vert à l’Étranger comme l’a fait Cécilia Sarkozy ».

Nadine Le Brun, la biographe de l’ex première dame, partage également cet avis. « Fuir serait accepter sa répudiation », a-t-elle commenté.





Laisser un commentaire

Close