Close
Valérie Trierweiler « fera-t-elle changer d’avis » à Bernard Lavilliers ?

Valérie Trierweiler « fera-t-elle changer d’avis » à Bernard Lavilliers ?

Bernard Lavilliers s’est confié lors d’un entretien avec « Paris Match », dans le cadre de la promotion de « Baron Samedi », un album sous influence haïtienne.

Et à cette occasion, le chanteur évoque ses opinions politiques affirmant avoir refusé de rencontrer François Hollande, au risque de s’attirer les foudres de la compagne de celui-ci, Valérie Trierweiler, qui n’a désormais plus l’intention de se taire.
« Ce n’est pas la politique qui m’inquiète, elle me semble tellement larguée, plutôt la situation sociale. Il faut que ce gouvernement arrête de dire qu’il va inverser la courbe du chômage d’ici la fin septembre », confie tout d’abord Bernard Lavilliers, un soutien de Jean-Luc Mélenchon lors de la dernière élection présidentielle.
Et au chanteur de poursuivre : « Il ne suffisait pas de dire qu’on était contre Sarkozy pour diriger le pays. Je continue donc à défendre les ouvriers surtout lorsque je les vois désarçonnés. Il y a une attitude un peu arrogante des politiques à leur égard ».
Il explique ensuite avoir refusé de rencontrer François Hollande.
« Hollande a voulu me rencontrer, je n’ai jamais voulu accepter. Je continue à penser qu’il faut davantage parler avec le monde associatif », dit celui qui a été victime d’une agression au début de l’année.
Valérie Trierweiler pourrait peut-être aller à la rencontre du chanteur pour apaiser ses craintes, surtout qu’en ce moment, elle semble très mobilisée pour le président.
La première dame s’est ainsi affichée cette semaine avec deux ministres du gouvernement, Marie-Arlette Carlotti et Vincent Peillon. Une opération com’ ?





Laisser un commentaire

Close