Close
Valérie Damidot persécutée par le fils du diable

Valérie Damidot persécutée par le fils du diable

France Dimanche affirme que Valérie Damidot a été ‘persécutée par le fils du diable’, et il lui a fallu longtemps pour se remettre de ses émotions.

L’animatrice, qui aurait eu une belle histoire avec Steven Seagal, a vécu le calvaire durant plusieurs mois.
« Méfiez-vous des apparences. Cette phrase, vous l’avez déjà entendue cent fois,
mille fois depuis votre enfance. (…) Pour s’en convaincre, il suffit de demander ce qu’elle en pense à Valérie Damidot, si le hasard veut que vous croisiez la route de la reine de la déco sur le petit écran », indique le magazine people, en faisant référence à des faits remontant à son enfance.
Celle qui a piqué la stylite de Brigitte Macron avait 11 ans.

En réalité, France Dimanche fait allusion à un film qui a traumatisé l’animatrice durant son enfance.
«Ce n’est qu’en sortant du cinéma où elle venait d’assister à une séance de La malédiction, le long-métrage terrifiant de Richard Donner, que Valérie s’apercevra que le film était interdit aux moins de 13 ans. L’adolescente en sera quitte pour six mois de cauchemars’.

Le film raconte l’histoire de Robert Thorn, qui est ambassadeur des États-Unis à Londres. Plusieurs décès tragiques et étranges ont lieu dans son entourage. Keith Jennings, un photographe, et le père Brennan finissent par convaincre Thorn que Damien, son fils de cinq ans, un orphelin aux origines obscures qu’il a adopté le jour de sa naissance à l’insu de sa femme, celle-ci venant de faire une fausse couche, n’est autre que l’Antéchrist.





Laisser un commentaire

Close