Close
Un tunnel, au-delà de la peur, Michel Drucker évoque sur son opération cardiaque chez Julian Bugier

Un tunnel, au-delà de la peur, Michel Drucker évoque sur son opération cardiaque chez Julian Bugier

Michel Drucker fera son grand retour ce week-end à l’antenne aux commandes de « Vivement dimanche » sur France 2, quelques mois après son opération cardiaque qui a failli lui coûter la vie. Ses impressions, il les livre dans le 13 Heures de Julian Bugier.

«Je suis debout. Je viens d’enregistrer la première partie de Vivement dimanche qui va passer à 15h10 dimanche. C’est une renaissance, je n’y croyais plus », explique-t-il, avant de préciser la manière de composer avec cette opération délicate qui a duré sept heures. Il a éprouvé plus que la peur. Michel Drucker a du mal à définir ce sentiment.

«C’était au-delà de ça ! Quand on est plongé, comme ça, dans un tunnel de plusieurs mois et après une opération aussi grave, on passe par toutes les étapes : la peur, et puis on n’a plus peur, et puis on sait que, de toute façon, ça va mal se terminer, qu’il y aura sans doute des séquelles parce qu’on ne s’en remet pas comme ça », poursuit l’animateur.

Il a réussi à s’en remettre après avoir été assuré de son retour par la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, et Stéphane Sitbon-Gomez (directeur des antennes et des programmes du groupe, NDLR).

« J’étais persuadé que je ne reviendrai pas. Ils m’ont dit : ‘Michel, pas d’inquiétude.’ Je leur ai dit : ‘Si vous voulez que je vous aide à trouver un remplaçant, si vous voulez garder Vivement Dimanche’. Ils m’ont répondu : ‘Il n’en est pas question’. Stéphane m’a dit : ‘On t’attend le temps qu’il faudra' », raconte-t-il.

Laisser un commentaire

Close