Close
Tristane Banon « Pour moi, DSK est mort »

Tristane Banon « Pour moi, DSK est mort »

En entretien avec ‘Voici’, Tristane Banon est notamment revenue sur son accusation contre DSK, estimant qu’à ses yeux, l’ex patron de Fonds Monétaire International est mort.

La journaliste publie Love et cætera, recueil de ses chro­niques épis­to­laires sur France Bleu. Et après un passage sur le plateau de ‘C à Vous’, la jeune femme se livre dans les colonnes de ‘Voici’, où bien entendu, elle n’a pas manqué d’être interrogée sur son accusation d’agression sexuelle à l’encontre de DSK en 2011.

A l’époque, elle avait craint que sa plainte soit perçue comme un coup de pub. C’est la raison pour laquelle elle s’est mise en retrait.
‘Entre 2011 et aujourd’­hui, j’ai telle­ment craint que des gens puissent penser que ma plainte contre Domi­nique Strauss-Kahn était un coup de pub, que je me suis mise en retrait. C’était une erreur’, confie-t-elle.

‘Mais je n’avais plus la force d’être jugée. C’est bizarre de le dire au sujet de la condi­tion fémi­nine, mais il faut des cou**** pour n’en avoir rien à foutre de ce que pensent les autres. Sans doute n’en ai-je pas eu assez à ce moment-là’, dit-elle.

Tristane Banon confirme avoir suivi le procès du Carlton, où l’ex d’Anne Sinclair est accusé d’avoir participé des parties fines avec des prostituées.

‘Alors, soit il ment et il savait qu’elles étaient des profes­sion­nelles, soit il s’agit tout simple­ment d’un viol. Mais bizar­re­ment, ça n’a pas ému plus que ça’, regrette-t-elle.
Et de confirmer que pour elle, DSK est mort, après avoir été questionnée sur le destin présidentiel brisé de DSK.
‘Pour moi, on parle de quelqu’un qui est mort?! DSK est mort le 15 mai 2011. Et les morts font de très mauvais prési­dents’, disait-elle.





Laisser un commentaire

Close