Close
Tristane Banon ne regrette pas sa guerre contre DSK

Tristane Banon ne regrette pas sa guerre contre DSK

Tristane Banon ne regrette pas d’avoir porté plainte contre DSK, qu’elle avait accusé d’agression sexuelle en 2011, alors que celui-ci était le grand favori à la présidence de la république.

« Je dois avoir autant d’amis que d’ennemis. Je fais partie de ces personnalités clivantes. Certains m’adorent, d’autres me détestent. Il n’y a pas de juste milieu. Je ne sais pas pourquoi je provoque une telle haine même si c’est, bien sûr, lié à l’affaire », confie la jeune femme lors d’un entretien avec MetroNews, allusion évidemment à l’affaire DSK.

Pas de regrets cependant pour celle qui est enceinte de son premier enfant, de sa relation avec Pierre Ducrocq, un ancien joueur du PSG.

« Ce que je regrette c’est de susciter désormais ce genre de réaction. Assumer le fait de déclencher chez certains une véritable haine est humainement très difficile », dit-elle.

« Je ne suis pas aussi costaude que j’en ai l’air. Je ne regrette pas d’avoir porté plainte, je regrette qu’on soit dans une société où j’ai du mal à assumer de l’avoir fait. Dans un monde idéal, je devrais plutôt en être fière », a ajouté Tristane Banon, regrettant que certains propos à son encontre aient été d’une rare violence.





Laisser un commentaire

Close