Close
Ticky Holgado

Ticky Holgado

oseph Holgado, plus connu sous son pseudonyme Ticky Holgado, né le 24 juin 1944 à Toulouse, mort le 22 janvier 2004 à Paris, était un acteur de cinéma français. Abandonnant ses études mais pas son accent méridional, il se lance à 16 ans dans la musique sous le nom de Ricky James (pour Ricky Nelson et James Dean), puis avec un groupe baptisé d’Oc d’Aïl. « Un jour, le présentateur du casino d’Arcachon m’a annoncé en m’appelant Ticky. Ça m’est resté. » Holgado, qui assure avoir reçu chez lui Jimi Hendrix, se fait embaucher comme secrétaire particulier de Claude François puis des Chats sauvages de Dick Rivers et de Johnny Hallyday dont il était un ami proche. Il s’occupe ensuite du Martin Circus, interprète de l’immortel «On s’éclate au Sénégal». Avec « Delicatessen » (1990) de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro, Ticky Holgado voit son talent de comédien reconnu. Gérard Jugnot écrit pour lui le personnage du clochard que rencontre le cadre au chômage virant SDF (joué par Jugnot lui-même) dans « Une époque formidable » (1990). Ce rôle vaudra au comédien une consécration populaire. L’acteur a tourné au total une soixantaine de films, notamment avec Gérard Jugnot, Josiane Balasko, Gérard Oury, Claude Berri, Henri Verneuil, Edouard Molinaro, Gérard Lauzier, et plus récemment Claude Lelouch (« Hommes, femmes, mode d’emploi », 1996), Bertrand Blier (« Les Acteurs », 1999), Jean-Pierre Jeunet (« Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain », 2000). Il avait été nommé pour le César du meilleur second rôle masculin en 1992 pour « Une époque formidable » et en 1996 pour « Gazon maudit ». Il croule sous les propositions, en refuse le moins possible. Il reprend ses activités musicales avec les Clap Shooters (il enregistre enfin son premier disque), Holgado n’a jamais eu le temps de concrétiser son projet de mise en scène, un « western pyrénéen » qui raconterait « un huis clos à 180 personnes ». Son autobiographie, qui ménage paradoxalement une large place à la mythomanie et à l’auto-dérision, s’intitulait « Trente ans de merdier ». En septembre 2003, l’acteur avait annoncé la rémission du cancer du poumon qui avait considérablement raréfié ses apparitions à l’écran depuis 2000. Le 5 janvier 2004, il venait de commencer le tournage du nouveau Lelouch. Il souffrait depuis plusieurs mois d’un cancer auquel il a succombé le 22 janvier 2004. Il laisse un message posthume, sous la forme d’un document, réalisé par son ami Claude Lelouch. Ce document le montre sur son lit d’hôpital après qu’on lui a enlevé sa 4e tumeur cancéreuse. Holgado y déclarait : « Il faut dire aux gens qu’il faut complètement arrêter de fumer ». Ticky Holgado repose au Cimetière du Père Lachaise.





Laisser un commentaire

Close