Close
Thomas Lang­mann placé en garde à vue pour harcè­le­ment

Thomas Lang­mann placé en garde à vue pour harcè­le­ment

Accusé de harcè­le­ment par son épouse Céline Bosquet dans une plainte dépo­sée le 30 mars dernier, Thomas Lang­mann a été placé en garde à vue.

Le producteur aurait envoyé entre 5 et 10 SMS par jour à son ex épouse, soit envi­ron 1 500 messages dont le contenu était parfois très violent, révèle le Point, qui faisait cas de la plainte déposée par la journaliste pour « menaces réité­rées de violences et harcè­le­ment ».

«J’ai très peur de lui et de ses fréquentations, car il a déjà usé de la violence et été condamné pour ça, qu’il s’en est pris à mon père et qu’il est toujours en proie à ses addictions », précisait Céline Bosquet dans son dossier de plainte.

Ce harcèlement, le producteur l’avait reconnu dans les colonnes du magazine Le Point, et où il expliquait que c’était uniquement pour voir ses enfants.

« J’ai peut-être beau­coup appelé ma femme. Main­te­nant si ça c’est du harcè­le­ment je le reven­dique, admettait-il. J’ai harcelé ma femme pour voir mon fils. ».

Il explique aussi que son épouse et mère de ses deux enfants, avec qui il est séparé depuis août dernier lui réclame 60 000 euros de pension mensuelle.

«Elle me demande 60 000 euros de pension mensuelle. Je ne vais pas me laisser faire », assurait-t-il.

Le Point donnait aussi la parole aux proches de Céline Bosquet.

«Rien ne justifie qu’il harcèle et menace la maman de ses deux enfants. Quant aux compensations issues du divorce, la justice décidera. De toute façon, elle se prononce en proportion des revenus des deux époux. Mais elle souhaite avant tout que la justice pénale la protège », a glissé un intime de la jeune femme.

Laisser un commentaire

Close