Close
Thomas et Flora Hollande, avec Valérie Trierweiler, c’est loin de l’apaisement

Thomas et Flora Hollande, avec Valérie Trierweiler, c’est loin de l’apaisement

C’est loin de s’être réglé entre Thomas, Flora, ainsi que les autres enfants Hollande, avec leur belle-mère, Valérie Trierweiler.

Le contentieux entre les deux parties est en effet loin de s’être apaisé, comme le confirmait un proche du président, cité par « les Inrocks », tension ayant atteint son apogée suite à l’affaire du tweet vengeur de la première dame à l’encontre de leur mère, Ségolène Royal, alors en pleine campagne des législatives.
Et plusieurs semaines après les faits, les lignes n’auraient pas bougé assure le site « Auféminin » qui revient sur cette sombre histoire.

Il indique que le président de la république «avait contacté un à un ses quatre enfants » pour tenter de clarifier les choses, et essayer d’apaiser les tensions, mais «ces derniers lui ont fait comprendre qu’ils ne souhaiteraient plus voir Valérie Trierweiler».

L’origine de cette relation glaciale ne date cependant de l’affaire surmédiatisée du tweet, mais de 2007, à l’époque de la campagne présidentielle, rapportait « Closer » dans une précédente édition.
Thomas Hollande, l’ainé des enfants, serait allé même au clash avec son père, lui reprochant son manque de soutien à la campagne présidentielle de Ségolène Royal. «Deux ans après, aux obsèques de la maman de François Hollande, ses enfants menacent de ne pas venir parce que Valérie l’accompagne. Sur la route, Ségolène reçoit un coup de fil : François lui demande de rebrousser chemin. Un épisode malheureux qui laisse des traces dans la famille », indiquait le mag, un pied de nez à leur maman que les enfants Hollande n’ont jamais vraiment pardonné.

 

Laisser un commentaire

Close