Close
Taxé de « réac » et « d’anti-jeunes », Jean-Jacques Goldman a préféré se réfugier à Londres

Taxé de « réac » et « d’anti-jeunes », Jean-Jacques Goldman a préféré se réfugier à Londres

Jean-Jacques Goldman est parti s’installer à Londres avec toute sa famille à la fin du mois dernier rapporte VSD qui publie des photos de l’artiste en pleine promenade avec sa femme et ses filles.

D’après un animateur télé, cité par l’hebdomadaire il faut « totalement écarter les raisons fiscales».
«Il n’a jamais eu de soucis avec les impôts. Clairement, ce sont des motivations purement familiales qui expliquent sa destination… Goldman a voulu que ses filles découvrent un autre pays, une autre façon de vivre et, surtout, qu’elles deviennent bilingues », explique-t-il.

Ce qui l’aurait aussi déterminé à quitter la France se serait la polémique née de « Toute une Vie » une chanson écrite pour les Enfoirés en 2015.

« Ce titre avait provoqué une vive polémique qui l’aurait fortement chagriné ».
Personnalité préférée des français, Jean-Jacques Goldman avait directement été taxé de « réac » et « d’anti-jeunes » par de nombreux détracteurs.

«J’ai toujours détesté Les Enfoi­rés. Leur dernier clip est un monu­ment de vulga­rité et de haine des jeunes », avait notamment lancé l’éco­no­miste Jacques Attali, l’ancien conseiller de François Mitterrand.

Affaibli par les attaques, Jean-Jacques Gold­man, d’habitude très discret, a même été contraint de sortir de sa réserve pour tenter d’éteindre le feu et de remettre les choses à plat.

Sous la forme d’une fausse inter­view menée par Eric et Quen­tin, le duo de choc du « Petit Journal », Jean-Jacques Goldman a tourné en dérision les critiques acerbes à son encontre.

Mais d’après « Gala », il reste meurtri par les attaques, même s’il a été soutenu par de nombreux artistes comme Jean-Louis Aubert, Maxime Lefo­res­tier, Laam, Michael Jones, Jamel Debbouze, encore Marc Lavoine.
Jean-Jacques Gold­man pour­rait malgré « finir par trou­ver plus confor­table de se reti­rer complè­te­ment de la scène » regrettait déjà « Gala ».





Laisser un commentaire

Close