Valérie Trierweiler « Stéphane Hessel amoureux de la mort »