Après un tweet jugé homophobe contre Charles Consigny, Philippe Bilger s’explique