Jean-Michel Ribes agressé par des intégristes catholiques