Gilles Lellouche et Jean Dujardin n’ont jamais glorifié l’infidélité