Patrick Cohen répond à Daniel Schneidermann dans Libération