Chris­tian Clavier traité de « fou » par Tony Gatlif