Close
Tabatha Cash

Tabatha Cash

Tabatha Cash, née Céline Barbe le 27 décembre 1973 à Saint Denis près de Paris, était une actrice pornographique française ayant exercé ses talents de l’année 1992 à l’année 1994. Durant ce court laps de temps elle aurait néanmoins tourné dans une cinquantaine de films. Contemporaine de Draghixa et de Julia Chanel, elle fut une artiste de grand renom dont l’élégance était connue jusqu’aux États-Unis. Ses airs d’adolescente romantique et de princesse orientale lui valurent de composer des rôles dans lesquels était soulignée son absence totale de retenue à l’égard des diverses formes d’expression de la sexualité. Elle se fit également remarquer par la crudité et le cynisme de ses déclarations auprès de la presse. Selon les agents de presse, Céline Barbe grandit dans une HLM de la banlieue parisienne parmi les encombrements de la circulation et les difficultés de la vie quotidienne. Bien qu’ayant toujours prétendu être née d’une mère italienne et d’un père japonais afin de se donner un cachet plus exotique, elle serait en réalité la fille de parents français et africain. À l’âge de dix-sept ans elle devient la petite amie d’un immigrant libanais, surnommé « Batskin », de son vrai nom Serge Ayoub, qui était également le leader d’une bande de skinheads. Sans doute pour lui plaire, elle se fait alors tatouer sur le sein droit une sorte de roue solaire « les trois sept » qui est également un symbole nazi. Plus tard, elle fera effacer ce tatouage en le recouvrant par celui d’une rose. Elle aurait poursuivi des études de droit à l’université d’Assas à Paris mais cette information doit être considérée avec une certaine circonspection. Après être apparue dans des magazines d’adolescentes tels que Jeune et jolie et Podium, elle pose nue dans New Look à l’âge de dix-huit ans. En 1992, elle décide de se lancer dans le cinéma pornographique afin d’échapper à son milieu et adopte à cet effet un pseudonyme qui est le composé, d’une part, du prénom de la petite fille du feuilleton Ma sorcière bien-aimée et, d’autre part (pour le cas où quelqu’un se serait avisé d’en douter), de sa principale motivation pour exercer ce métier. Afin de rehausser son « sex appeal », elle se fait alors gonfler les seins. Sa carrière démarre véritablement en mai 1993 lorsqu’elle obtient un Hot d’or pour son interprétation dans le film Rêves de cuir 2 de Francis Leroi. Elle part ensuite au États-Unis où elle se construit rapidement une réputation. On la voit notamment aux côtés de Rocco Siffredi dans Casanova de Fred J. Lincoln. Elle accomplit ensuite une brève carrière en Italie en 1994, tournant notamment dans Marco Polo : La storia mai raccontatade, de Joe D’Amato et Esclaves au Harem de Luca Damiano où elle a comme partenaire Frédéric Huard, aussi nommé Fredo le marsupilami. Son franc parler lui vaut d’animer quelque temps une émission de libre antenne pour la station de radio Skyrock ainsi qu’un sketch pour l’émission Nulle Part Ailleurs sur Canal Plus dans lequel elle s’exerçait à racoler les passants dans la rue. Elle y fait preuve d’une telle agressivité que les Guignols de l’Info diront d’elle : « Tabatha, c’est Le Pen avec des nibards en plastoche ». Elle s’essaie au cinéma traditionnel dans la comédie-sociale Raï de Thomas Gilou tenant le rôle de « la meuf la plus puissante de la cité », puis tourne son dernier film X, les Visiteuses, en 1994 avec Alain Payet. Après avoir mis fin à sa carrière d’actrice, elle devient journaliste pour la revue Hot Vidéo dont elle épouse le rédacteur en chef, Franck Vardon, le 7 janvier 1995. Depuis lors, elle élève leur fils et leur petite fille.





Laisser un commentaire

Close