Close
Sophia Aram « mea-culpa » sur Nicolas Sarkozy

Sophia Aram « mea-culpa » sur Nicolas Sarkozy

Sophia Aram fait ses grands débuts à l’animation en prenant les commandes de “Jusqu’ici tout va bien”, son nouveau rendez-vous sur « France 2 ». Et à cette occasion, elle se confie lors d’un entretien avec « TV Mag.com », où elle évoque non seulement cette émission, mais également sa chronique sur « France Inter », déplorant être parfois allée très loin.
« En tant que quadra, mère de famille avec un enfant de 14 ans, ma manière de regarder la télévision à 18 heures n’est pas la même qu’à 20 heures. Toute la question est de savoir dans quel état d’esprit on est en rentrant chez soi à cette heure-là ! », confie-t-elle tout d’abord à propos de l’horaire de son émission, évoquant ensuite ses convictions politiques.
« J’ai grandi dans une ville communiste [Trappes] où j’ai forgé mes opinions politiques. Mais j’ai aussi mûri en essayant de lutter contre le sectarisme de gauche, grâce aux rencontres que j’ai pu faire », confie-t-elle. « Les gens seraient surpris de voir à quel point certaines personnalités politiques de droite ont eu des échanges extrêmement courtois avec moi ! Je ne dis pas que j’ai raison, j’exprime simplement ce que je pense ».
Et de regretter ensuite être allée très loin notamment en s’en prenant à Nicolas Sarkozy dans le cadre de sa chronique sur France Inter. C’est sa plus grande erreur à l’antenne.
« Un jour, j’ai dit que Nicolas Sarkozy n’écoutait pas France Inter parce que RTL était davantage de son niveau », confie-t-elle. « Ce n’était pas bien. J’avais mal formulé mon idée. Il n’y avait évidemment aucun mépris à avoir. Cela étant dit, je reste persuadée qu’il n’écoute pas France Inter ! ».

Laisser un commentaire

Close