Close
Sheila, avec son fils, le fossé c’est creusé au fil des ans

Sheila, avec son fils, le fossé c’est creusé au fil des ans

C’est à partir de 1982, que les choses allaient commencer à se compliquer pour Ludovic Chancel, le fils de Sheila, époque à laquelle la famille quitte Neuilly-sur-Seine pour poser ses valises à Feucherolles, une superbe demeure des Yvelines.

Il aurait commencé à se sentir seul dans cette «immense villa», de mille mètres carrés de surface habitable.
«Un château sans cour ni reine », commente «Paris Match», qui revient longuement sur ce drame familial.

«Ludovic se dessèche d’ennui. A 18 ans, il fait part à sa mère de son désir d’aller vivre à Paris. Sheila croit à une lubie. Elle lui donne de quoi tenir trois semaines, pas plus. Ludovic ne comprend pas », précise l’hebdomadaire, expliquant qu’à cette époque là, il espérait que sa maman l’épaule dans sa volonté de voler de ses propres ailes. Mais ce fut pas le cas.


Au bout d’un mois, Ludovic Chancel avait une folle envie de revenir dans sa prison dorée. Mais par fierté, il n’en fera rien.
A Paris, ce fils unique était complètement désœuvré. Très rapidement, il aurait rapidement perdu pied. Ses mauvaises fréquentations seraient en cause.

« Il (…) sombre dans la drogue et le sexe à outrance. Désemparé, il ose finalement écrire à sa mère. Il a fait des bêtises, elle reste son dernier recours. Sheila ne répondra qu’après six mois, froidement : «Il fallait me téléphoner» Le fossé entre la mère et le fils se creuse au fil des ans», déplore Paris Match.





Laisser un commentaire

Close