Close
Sheila à propos de son fils Ludovic Chancel « J’ai ch*** un taré »

Sheila à propos de son fils Ludovic Chancel « J’ai ch*** un taré »

Franck Pedretti, l’ami d’enfance de Ludovic Chancel, qui brise le silence dans Gala, a été chargé par Sylvie Ortega Munos, qui lance au passage une pique contre Sheila.

La compagne du fils unique de Sheila a en effet pris pour cible cet homme sur les réseaux sociaux, où elle lance au passage quelques piques à l’encontre de la chanteuse qu’elle ne semble pas porter dans son coeur.

« Elle est contente Franck est ravi !!! », écrit-t-elle sur son compte Facebook avant de qualifier ses confidences dans Gala de « tissu de mensonges ».

« Effectivement Ludo a eu une enfance juste sublime et parfaite et il l’a toujours dit !!!! Même si il ne voyait plus sa maman il a toujours continué à l’aimer et il l’a toujours dit !!!

C’est effectivement sa maman qui ne voulait en aucun cas le voir !! », affirme-t-elle.

«j’ai chié un taré «  voila ses mots de madame ! », balance-t-elle encore, cette fois à propos de Sheila, qui quant à elle continue de garder le silence.
« Quant à Franck il était ami d’ado puis c’est ce Franck qui a préparé son enterrement de jeune garçon avec en cadeaux une strip-teaseuse qui celle ci lui a fait avec les encouragements de ce cher  » ami » Franck un enfant dans les toilettes ! », poursuit-elle.

« Triste vérité que tous savent ! Ludo le dit d’ailleurs en interview et dans son livre ! », indique-t-elle
Dans Gala, Franck Pedretti, avait confié : «J’ai rencon­tré Ludo­vic au cours d’un été, au début des années quatre-vingt dix, dans la Vallée de Serre-Cheva­lier, où j’ai grandi. Sa mère et son beau-père, Yves Martin, occu­paient un appar­te­ment au Spor­ting de Ville­neuve-la-Salle ».

« Un ami commun nous a présen­tés, se rappelle le jeune homme dont le magazine Gala dévoile des photos sur lesquelles on le découvre avec le fils unique de Sheila, qui a perdu la vie le 7 juillet dernier des suites d’une overdose médicamenteuse.
« Ludo s’est rapi­de­ment inté­gré à notre petite bande. C’était un mec super­fun, spor­tif, char­meur, avec un petit côté narcis­sique qui nous faisait marrer. Son allure suffi­sait à atti­rer l’at­ten­tion », confie cet ami à l’hebdomadaire people.
« A ‘Serre-Che’, sa filia­tion impor­tait peu. Il lui arri­vait de l’évoquer, mais sans arro­gance. Ludo était fier du parcours de sa mère », poursuit-il.
Il affirme aussi que la relation entre Sheila et son fils était fusionnelle.
«Ils étaient très fusion­nels. Je me souviens des goûters qu’Anny nous prépa­rait dans leur maison de Feuche­rolles, des bœufs impro­vi­sés avec elle et Yves dans le grand studio de la proprié­té… », indique-t-il par ailleurs.





Laisser un commentaire

Close