Close
Ségolène Royal rassurée, elle échappe de peu un « terrible syndrome dépressif»

Ségolène Royal rassurée, elle échappe de peu un « terrible syndrome dépressif»

Comme le rapporte Gala, Ségolène Royal n’a pas été victime d’un terrible « mal » qui touche les mères dont les enfants sont devenus grands.

Il s’agit du syndrome du nid-vide, qui « provoque de longs moments de déprime ». Sophie Davant confiait en avoir été touchée lorsque ses enfants, dont Valentine récemment diplômée, avaient quitté le domicile familial.

Ce syndrome marqué par un sentiment d’ « inutilité », après le départ des enfants arrive surtout lorsque les femmes « cessent de travailler » et « renoncent à toute forme de séduction ».
Mais l’ex candidate à la présidence de la république, qui exercent des fonctions publiques, n’a heureusement pas été touchée par ce mal.

‘Le départ de la maison de la plus jeune de ses filles, Flora, est advenu à la fin du quinquennat de France Hollande et au retour de Ségolène Royal à la vie civile’.

« Pour autant, elle jure n’avoir pas été frappée par le syndrome du nid-vide. Au contraire, elle s’est réjouie de voir ses enfants voler de leurs propres ailes », indique le magazine people, qui consacre un dossier au livre de l’ex de François Hollande « Ce que je peux enfin vous dire », (Fayard ).

Laisser un commentaire

Close