Close
Ségolène Royal piétinée par Anne-Elisabeth Lemoine – sa petite revanche (vidéo)

Ségolène Royal piétinée par Anne-Elisabeth Lemoine – sa petite revanche (vidéo)

Ségolène Royal ne semble pas avoir encaissé les critiques qu’elle a essuyées dans C à Vous, l’émission proposée par Anne-Elisabeth Lemoine sur France 5.

Il est reproché à l’ancienne ministre de l’Environnement, notamment par Patrick Cohen, sa prise de parole sur la guerre en Ukraine.

La maman de quatre enfants, nés de sa relation avec François Hollande a pointé du doigt lors d’un entretien accordé à BFM TV «une propagande de guerre par la peur». Elle a remis en question certains crimes de guerre.

« La maternité bombardée. Il (Volodymir Zelensky, NdlR) a utilisé ça », a-t-elle lancé, assurant  « s’il y avait eu la moindre victime, le moindre bébé, on l’aurait vu ».

Et depuis, elle est prise pour cible, et une plainte a même été déposée à son encontre par une association de victimes.
Dans C à Vous, l’émission d’Anne-Elisabeth Lemoine, elle en a pris pour son grade, ce qu’elle dénonce sur sa page Twitter, où elle se réjouit d’avoir été vengée par le général Vincent Desportes, qui semble conforter son propos.

« Si ?C à Vous? m’a piétinée hier avec mépris, en mon absence, ils n’ont pas pu faire taire le général Vincent Desportes qui connaît bien le sujet puisqu’il a été attaché militaire à l’ambassade de France aux USA. Réfléchissons ensemble pour la paix au lieu de mépriser », a-t-elle commenté.

Elle s’est aussi excusé auprès des victimes de la guerre en Ukraine.
«Je n’ai jamais nié les crimes de guerre », a-t-elle précisé. « Je m’excuse volontiers auprès des victimes si elles l’ont pensé ».
Elle regrette que la fin de sa parole a coupée dans les rediffusions.
«Nous avons tous besoin de cette paix et la description des horreurs dans le cadre d’une propagande de guerre empêche le processus de paix », disait-elle.

Laisser un commentaire

Close