Close
Roman Polanski bientôt aux États-Unis pour clore son affaire de viol

Roman Polanski bientôt aux États-Unis pour clore son affaire de viol

Poursuivi dans une affaire de viol depuis la fin des années 70, Roman Polanski pourrait retourner aux États-Unis pour en finir de cette sombre histoire qui lui gâche la vie depuis 40 ans.

En 1977, Roman Polanski avait été poursuivi pour une affaire de crime sexuel sur une mineure de 13 ans.

L’adolescente a déclaré avoir subi un viol sous l’emprise de l’alcool et de drogue. La victime, Samantha Gailey, future épouse Geimer, a été sélectionnée pour une séance photos commandée par l’édition française du magazine Vogue.
Durant la séance, dans la propriété californienne de Jack Nicholson qui était absent, Roman Polanski lui a fait ingérer du champagne et lui a administré un sédatif, le méthaqualone, avant de la contraindre à un rapport anal.

Polanski a été alors incarcéré 48 jours. Libéré sous caution, il quitte les Etats-Unis pour ne jamais y remette les pieds.

Et 40 ans après l’éclatement de cette affaire, le réalisateur pourrait retourner aux Etats-Unis, a confirmé TMZ.
L’avocat du réalisateur, Harland Braun, aurait contacté la Cour supérieure du comté de Los Angeles.

Ce dernier aurait demandé à Laurence Rittenband, la juge à l’origine de son inculpation, de révéler la transcription d’un accord secret, passé entre elle et le réalisateur lors de son arrestation. Selon TMZ, ce document concluait une entente sur la durée d’emprisonnement de Polanski, qui ne devait pas dépasser 48 jours.
Cet accord avait été rompu par la juge, qui avait finalement requis une peine de 50 ans de prison.





Laisser un commentaire

Close