Close
Prince Harry lâché par Meghan Markle après leur clash à Ojai, elle règle ses comptes

Prince Harry lâché par Meghan Markle après leur clash à Ojai, elle règle ses comptes

Pour les besoins de son podcast, Meghan Markle s’est entretenue avec l’actrice Jameela Jamil, l’activiste Shohreh Aghdashloo, la comédienne Ilana Glazer et l’historienne Lisa Tetrault. Et elle semble en avoir profité pour prendre ses distances avec le prince Harry. Elle ne serait à l’origine de leur départ de la famille royale. Cela survient quelques jours après les rumeurs de clash dans un restaurant d’Ojai en Californie.

D’après New Idea, les Sussex traverseraient une crise orageuse, et se seraient même disputés alors qu’ils dînaient la semaine dernière sans leurs enfants à The Dutchess, une boulangerie-restaurant birmane discrète à Ojai, en Californie.
La soirée aurait tourné au désastre.

«Ils passaient un bon moment, discutaient de certains sujets, les enfants, l’école et les prochaines élections américaines – vous savez, les trucs habituels entre mari et femme », a confié une source citée par le magazine australien. Après une discussion animée, le prince aurait quitté l’établissement, laissant Meghan Markle seule avec leurs amis.

Le second fils de Charles serait à cran à cause de son éloignement de sa famille sur laquelle il va pourtant balancer dans Spare, sa bombe à retardement. Il est supposé avoir été poussé par sa femme à dépasser la ligne rouge.

Mais dans son podcast cette semaine, Meghan Markle prendre ses distances, et laisse entendre qu’elle n’est pas à l’origine de leur départ de la famille royaume. Elle déplore même le terme Megxit.

«Tout est la responsabilité des femmes, tout est la faute des femmes », a-t-elle déploré. « Aucun crédit et tout le blâme! ».
Cela a été perçu comme une distance avec le prince Harry, une sorte de mise au point pour le mettre devant ses responsabilités.
« Elle est extrêmement douée pour s’aliéner tout le monde autour d’elle et se comporter de manière incendiaire », a déploré un proche, cité cette fois par The Mirror.

Laisser un commentaire

Close