Close
Obsédée par son poids, Melania Trump culpabilisait d’ouvrir une boite de thon

Obsédée par son poids, Melania Trump culpabilisait d’ouvrir une boite de thon

Dans les colonnes du magazine « Gala », Victoria Silvstedt, l’ancienne colocataire de Melania Trump, à Paris, raconte comment l’épouse du président américain était obsédée par son poids.

« Alors que nous vivions au sixième étage, nous ne prenions jamais l’ascenseur pour mieux brûler les calories », se souvient l’ancienne co-animatrice de « La roue de la fortune », l’émission de TF1.

Et de poursuivre : « Un jour où nous avions faim, nous avons ouvert des boîtes de thon. Mais tout de suite après, on a culpabilisé de ce qui nous paraissait être du ‘laisser-aller’. Melania avait alors dit : ‘Viens, on va courir dans les escaliers pour ne pas grossir’. » Un « rapport au poids anormal », reconnaît la jolie blonde.

« Ils ne se privaient pas de dire devant moi que j’étais trop blonde, que je n’avais pas assez de poitrine (…) Je n’avais pas confiance en moi, donc je suis tombée dans l’anorexie », raconte par ailleurs Victoria Silvstedt.
La first Lady « subissait les mêmes diktats ».

« Je me souviens qu’elle était très en contrôle. Bien plus calme et posée que moi. A l’époque, elle était assez androgyne et maigre. Sa carrière marchait bien car elle était très photogénique avec ses yeux de chat. Mais son quotidien était rythmé par la discipline de fer qu’elle s’imposait », déplore-t-elle.





Laisser un commentaire

Close