Close
Pierre-Jean Chalençon ruiné, diners clandestins, révélation de l’ancien patron du RAID

Pierre-Jean Chalençon ruiné, diners clandestins, révélation de l’ancien patron du RAID

Pour avoir organisé un diner clandestin dans son palais Vivienne, Pierre-Jean Chalençon, l’ancien acheteur chevelu d’Affaire Conclue, risque gros dont la fermeture administrative de son établissement.

Et l’éventualité qu’il croupisse quelques mois derrière les barreaux n’est pas exclue.
Cette confidence est livrée par Bruno Pomart, ancien patron du RAID, dans le cadre de Touche pas à mon poste, le talk-show sur C8.

Cet ancien policier dément la présence d’un ministre, en revanche, un député aurait été repérée.

«Il a été entendu par la police judiciaire sur toutes les déclarations qu’il a faites à l’endroit et à l’envers puisqu’il a dit tout et n’importe quoi. Ça intéresse les enquêteurs de savoir ce qu’il s’est réellement passé. Sur l’éventuelle présence d’un ministre, ce qui n’est pas le cas finalement, de la présence de personnalités politiques. Les enquêteurs de la PJ l’ont convoqué ce matin. Il est venu avec son avocat », ajoute Bruno Pomart.

L’ancien complice de Sophie Davant est en garde à vue et le parquet « a sûrement ordonné la convocation ».

«Il aura vingt-quatre heures de garde à vue, mais le parquet peut la prolonger de vingt-quatre heures de plus », a-t-il précisé l’ancien patron du Raid.
Pierre-Jean Chalençon a balancé les noms aux enquêteurs.

« C’est quand même une infraction grave. Ça va enclencher par mal de choses derrière. Je pense notamment à la fermeture administrative de son établissement. Il le mériterait largement », a indiqué Bruno Pomart. Le fan de Napoléon aurait été entendu par deux ou trois enquêteurs pour que la vérité éclate.
Les risques encourus ont été évoqués.
« Une lourde amende, possiblement de la prison et une fermeture administrative », a précisé Bruno Pomart.

Laisser un commentaire

Close