Close
Patrick poivre d’Arvor revient sur la mort de Solenn

Patrick poivre d’Arvor revient sur la mort de Solenn

En pleine promotion de son dernier roman ‘Un homme en fuite’ sorti en librairie le 5 mars dernier, Patrick poivre d’Arvor s’est confié lors d’une interview accordée à Gala, occasion de revenir sur la mort de trois de ses enfants dont Solenn.‘J’en ai perdu trois. La première, Tiphaine, a été victime de la mort subite du nourrisson. Au moment de sa nais­sance, comme de sa mort, j’étais en repor­tage, loin, je n’ai pas eu le temps de vrai­ment la connaître et cela résonne comme un regret’, confie le journaliste.

‘Puis, il y a eu celle que l’on souhai­tait appe­ler Garance, qui n’a pas vu le jour car sa mère a eu un acci­dent de voiture et a perdu le bébé à quelques jours du terme. Et Solenn…’.

‘Elle s’est suici­dée à dix-neuf ans. On avait une vraie compli­cité, bien au-delà de la simple rela­tion père-fille’, poursuit l’ex pape du 20heures de TF1.

‘Elle me manque. En même temps elle est là. Dans le cœur de ceux qui l’ont aimée. Et dans cet hôpi­tal, la Maison de Solenn, que l’on a créé en 2004 pour combattre cette mala­die’, dit-il en référence à l’anorexie dont sa fille a été victime.

Au moment de se donner la mort, Solenn avait laissé un message. ‘Merci pour tout, mais je n’aime pas la vie’, avait-elle écrit.

‘Elle avait laissé ce message sur mon bureau, dans mon sous-main… Souvent le suicide est une façon d’ôter sa souf­france plus que de s’ôter la vie. Dans son cas, c’était ça. Elle voulait cesser d’avoir mal’.

Laisser un commentaire

Close