Close
Patrick Bruel, attaque sournoise de Jean-Marie Le Pen – Retrouvailles devant les juges

Patrick Bruel, attaque sournoise de Jean-Marie Le Pen – Retrouvailles devant les juges

Actuellement en tournée, Patrick Bruel pourrait enfin obtenir gain de cause dans la bataille l’opposant depuis de très nombreuses années à Jean-Marie Le Pen, l’ancien patron du Front National, désormais Rassemblement National.

Il est reproché à l’ancien candidat de l’élection présidentielle une vidéo diffusée sur le site officiel de son parti, où il répondait à une question sur les réactions de plusieurs artistes s’étant alarmés des résultats du Front national aux élections européennes.

C’était en 2014. C’était le cas de Yannick Noah et Patrick Bruel ou encore du regretté Guy Bedos.

«M. Noah s’était engagé à ne plus chanter en France si le Front national arrivait en tête de l’élection. Cochon qui s’en dédit », déclarait Jean-Marie Le Pen.

Et lorsqu’il lui rappelé que Patrick Bruel, qui d’origine juive, était aussi en croisade contre le Front National, il avait alors lâché : « Ça ne m’étonne pas. Écoutez, on fera une fournée la prochaine fois ».

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) et le Congrès juif européen ont porté chacun plainte et voient dans cette déclaration un dérapage antisémite.

C’est aussi l’avis de Mes Marc et Julien Bensimhon, les avocats du BNVCA.
« Compte tenu de ses multiples condamnations, il ne fait aucun doute que Jean-Marie Le Pen fait référence aux fours crématoires, insistent les avocats de ces organisations. Utiliser ce terme à propos de Patrick Bruel est donc antisémite. ».

« Le sens que l’on a voulu donner au terme fournée a été dévoyé, développe Me
Frédéric Joachim, son avocat. La justice a, qui plus est, tronqué ses propos.

Car, si on reprend la séquence en entier, on constate qu’il s’en prend
d’abord à Guy Bedos et Madonna puis, dans un second temps, il est relancé
sur d’autres artistes comme Yannick Noah et Patrick Bruel. La fournée dont il parle ne concerne pas que Patrick Bruel. L’accusation repose aussi sur le caractère apparemment officiel de la judéité du chanteur. Ces poursuites
sont malhonnêtes intellectuellement. »

Laisser un commentaire

Close