Close
Pascal Praud s’emporte contre Olivier Duhamel, cette parole impardonnable qu’il n’encaisse pas

Pascal Praud s’emporte contre Olivier Duhamel, cette parole impardonnable qu’il n’encaisse pas

Dans le cadre de son émission sur C News, Pascal Praud a réglé ses comptes avec Olivier Duhamel, entendu par les enquêteurs dans l’affaire d’abus sexuels révélés par sa belle-fille, Camille Kouchner.

Cette dernière dans son ouvrage a Familia grande, l’avocate rapporte
à partir des années 1988 et 1989, son beau-père abusait régulièrement de son frère jumeau (rebaptisé « Victor » dans le livre) durant leur adolescence.

Face aux enquêteurs, l’illustre politologue a déclaré : « Je ne m’en souviens pas, mais si [Victor] le dit, c’est que ça doit être vrai », a-t-il concédé.
Il affirme que ses visites nocturnes n’auraient duré qu’un an et aurait débuté au cours d’un voyage « alors que la victime avait déjà 15 ans ».

Ce détail a son importance puisque, comme le rappelle « Le Parisien », l’infraction est aggravée en cas d’agressions sexuelles commises sur des
enfants au-dessous de cet âge. Devant les enquêteurs, Olivier Duhamel a en outre peiné à expliquer ce qui l’avait amené à commettre de telles agressions.
Il a évoqué «une grosse bêtise impardonnable ».

Cette sortie d’Olivier Duhamel, Pascal Praud n’y a goûté.
« On a évidemment les mots d’Olivier Duhamel qui seraient rapportés ‘bêtise impardonnable’, je trouve que c’est faible si vous me le permettez, ce n’est pas une bêtise, c’est un crime » s’est emporté le journaliste dans son émission «L’heure des Pros ».

Laisser un commentaire

Close