Close
« Pas une femme de salon », Charlène de Monaco justifie sa fuite du palais

« Pas une femme de salon », Charlène de Monaco justifie sa fuite du palais

Charlène de Monaco a posé ses valises en Afrique du Sud, son pays d’origine, afin de participer à une campagne contre le braconnage. Elle se ferait de plus en plus rare sur le Rocher. C’est en pleine nature qu’elle se sent en phase avec elle-même.

D’après l’édition du 28 mai, le magazine «Public », l’épouse du prince Albert de Monaco s’éloignerait de plus du palais.

Pour conforter son propos, l’hebdomadaire diffuse les photos publiées par la première dame du Rocher sur Instagram.
Les internautes la découvrent en tenue de camouflage, crâne à moitié rasé aux côtés d’un rhinocéros écorné.

Charlène de Monaco qui aurait composé durant quelques jours avec une infection ORL serait enfin en phase avec elle.

«C’est dans ce moments-là que Charlène se sent réellement en phase avec qui elle est. C’est quelqu’un qui aime la nature. Pas une femme de salon », a justifié un proche s’exprimant sous couvert d’anonymat.

Charlène de Monaco reconnaissait d’ailleurs elle-même avoir été étouffée par le protocole.
« Le protocole de la cour m’étouffe », lançait la maman des adorables Jacques et Gabriella. « Mon installation au palais a été un choc pour tout le monde ».

« Il n’y avait pas eu de première dame depuis de nombreuses années, la dernière était la princesse Grace, j’ai été jetée dans les affres du protocole et personne n’était là pour m’aider, j’étais attendue au tournant. « On ne peut pas bien faire tout de suite … Protocole ! Cela m’a étouffé énormément et il était lourd, et il l’est toujours après sept ans », disait-elle.

Laisser un commentaire

Close