Close
Olivier Duhamel, fin du mutisme, cette convocation qu’il craint

Olivier Duhamel, fin du mutisme, cette convocation qu’il craint

Isolé dans son appartement parisien, où il ne recevrait que très peu de visite, Olivier Duhamel sera très bientôt entendu par la brigade des mineurs, a rappelé « Le Parisien ».

Les trois enfants de Bernard Kouchner, ses beaux enfants, ainsi que le fils adoptif d’Olivier Duhamel ont déjà été entendus.

Et dans les prochains jours, ce serait au tour de l’illustre politologue de faire face aux enquêteurs.

Seul Victor, son beau-fils, et frère jumeau de Camille Kouchner, auteure de « La Familla grande », a affirmé avoir été abusé durant sa minorité.

Et dans la foulée, une plainte a été déposée. Mais les faits remontant au début des années 80’ sont prescrits.

Comme le rappelle «Le Parisien », le prochain cap pour le politologue sera son audition.

« Sollicitée vendredi après-midi, son avocate, Me Frédérique Beaulieu, nous a répondu n’avoir « rien à déclarer ». Il faudra pourtant à un moment donné sortir du mutisme », commente la publication.

Son ami Jean Veil tire la sonnette d’alarme et prétend dans « Le Parisien » le politologue suicidaire.
« Je n’excuse pas Olivier. Ce qu’il a fait est très grave et condamnable… c’est acquis », a-t-il d’abord confié dans un premier temps, avant de préciser : « Mais il reste mon ami, et je ne peux tolérer l’idée qu’il mette fin à ses jours ».

«Cela va au-delà de l’amitié d’ailleurs : la mort des autres m’est insupportable. Cette sordide affaire remonte à plus de trente ans maintenant.

Doit-elle forcément se terminer par un nouveau drame ? », s’interroge l’avocat.
« J’ai appris au cours de ma vie que rares sont les gens absolument parfaits ou absolument mauvais. Beaucoup d’amis l’ont lâché, mais pas tous. Il en reste heureusement qui lui envoient des messages, et je veux espérer qu’il n’est pas seul chez lui, dans son petit appartement », dit-il.

Laisser un commentaire

Close