Close
Nicolas Hulot réfugié à Saint-Lunaire, révélation sur sa nouvelle vie

Nicolas Hulot réfugié à Saint-Lunaire, révélation sur sa nouvelle vie

Isolé en Bretagne, après les accusations de violences sexuelles portées à son encontre par plusieurs femmes, Nicolas Hulot est tiré d’affaire. Les accusations sont classées sans suite. Une grande décision a été prise, celle de ne plus revenir à Pars. Il se sent si bien en Bretagne.

L’an dernier, l’ancien ministre de la transition écologique a été débusqué par les photographes du magazine Voici, qui affirmait que la « tempête ne fait que commencer ».

« Sonné par les accusations dont il est la cible », l’ancien ministre de l’Écologie, avait trouvé « refuge en Bretagne pour fuir le scandale ». Son espoir serait les révélations s’arrêtent là ».

« Sa tenue ne trompe pas : il a juste envie de se fondre dans le paysage », glissait la publication.

Il s’est réfugié à Saint-Lunaire, une commune région Bretagne, peuplée de 2 396 habitants.

Sur place, il peut compter sur le soutien de Florence, une ex-hôtesse, que Nicolas Hulot, a connu en 1996 à l’occasion d’un diner organisé par une amie commune.

Et ce 12 septembre, Le Parisien confirme son isolement, et il ne s’en plaint pas. Sa nouvelle vie lui plait.

« Paris, c’est fini », aurait-il lancé sur les propos rapportés par le quotidien, qui a recueilli les confidences de quelques témoins.
«On le voit souvent se promener sur la plage », a fait savoir un commerçant. « Il est très discret. Une fois, je l’ai reconnu, je lui ai dit : Ah, mais vous êtes Nicolas Hulot ! Il m’a répondu : Non, mais je lui ressemble beaucoup. Moi, je savais que c’était lui ».

«Je ne veux plus apparaître. C’est fini. Je veux qu’on me laisse tranquille. Je ne souhaite pas à mon pire ennemi le quart de ce que j’ai vécu », aurait-il lancé.

Laisser un commentaire

Close