Close
Nicolas Bedos sans le sous et ruiné, une célèbre actrice en renfort

Nicolas Bedos sans le sous et ruiné, une célèbre actrice en renfort

Si le Nicolas Bedos a réussi à vivre après que son illustre père, Guy Bedos, lui a coupé les vivres, c’est grâce à une amante célèbre. Il refuse d’en dévoiler le nom.

Le chanteur s’est confié dans un entretien accordé à Madame Figaro, nouvelle étape de son album « OSS117 » dans lequel il a dirigé Jean Dujardin. Cette aventure qui se déroulera en Afrique débarquera sur nos écrans une fois la crise sanitaire enrayée.

Celui qui partage la vie avec Pauline, une séduisante blonde, a évoqué sa période trouble, une période chaotique lorsqu’il était âgé d’une vingtaine d’années.

Nicolas Bedos a été « cloué au lit » pendant plusieurs mois.
« Je n’étais bon qu’à bouffer des médocs », a confié celui qui passait le plus claire de son temps à écumer les boîtes de nuit.
Son illustre père avait alors pris une décision radicale, celle de lui couper les vivres, dans l’espoir de le faire réagir.

Nicolas Bedos a pu compter sur l’aide d’une « amante célèbre ». Il refuse de dévoiler son identité.

Il évoquait ses ennuis aussi dans Psychologies magazine. Son adolescence était marquée par les TOC.

« Ils m’ont rendu la vie impossible à partir de 16 ans. Je portais des gants en classe, je me lavais cinq fois par jour, je désinfectais mon bureau, je ne supportais pas le contact des corps, je comptais tout trois fois… Vers 20 ans, ces obsessions, ajoutées à quelques excès de psychotropes et à de gros doutes existentiels m’ont envoyé valdinguer dans le décor. Parano, dépression, la complète’, se rappelait-il.

Nicolas Bedos évoquait par ailleurs ses relations amoureuses. ‘Il arrive à un moment où, après quelques années, je me dis ‘elle est merveilleuse, mais ce n’est pas la bonne’. Je serais bien en peine de vous dire ce que j’estime être la bonne mais voilà… Et aussi parce que l’inverse m’est arrivé, je n’étais pas le bon ».

Laisser un commentaire

Close