Close
Nicolas Bedos, folie frisée en confinement, fin de crise, l’aveu d’un spécialiste

Nicolas Bedos, folie frisée en confinement, fin de crise, l’aveu d’un spécialiste

Après avoir « frisé la folie » durant la période de confinement, Nicolas Bedos peut cette fois se rassurer. Les conseils d’un spécialiste pourraient lui permettre de voir le bout du tunnel.

Ici Paris inquiétait le 23 avril dernier sur l’état du talentueux réalisateur aux prises avec l’angoisse durant son confinement dans son appartement parisien.

Le réalisateur du prochain OSS17 avec Jean Dujardin était « plongé visiblement dans une véritable psychose qui le pousse à tout désinfecter ».

Pour appuyer son propos, l’hebdomadaire se basait sur les confidences livrées par Nicolas Bedos lui-même dans « Nice-Matin », où il se disait « tétanisé par l’agonie, au cas où il serait contaminé par le Covid-19 », ce virus sournois qui a causé la mort de 28000 personnes.

Et ce 13 mai, il ne pourrait qu’être rassuré par les explications du professeur Antoine Pelissolo, chef du service de psychiatrie à l’hôpital Henri-Mondor, à Créteil, qui se livre par des propos apaisant dans « Le Parisien ».

« Je conseillerais aux angoissés de tenter de regarder les choses le plus objectivement possible », a-t-il indiqué. Nous ne sommes pas dans une situation normale, évidemment, mais si nous adoptons les gestes barrières et les recommandations sanitaires, nous pouvons évoluer dans un cadre rassurant et maîtrisé ».

Les médecins connaissent par ailleurs ce virus de mieux en mieux,  » et, même si le risque zéro n’existe pas, il n’y a pas de danger de mort imminente même en cas de contamination pour les personnes qui ne sont pas à risque », a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Close