Close
Nicolas Bedos échappe à une mort atroce, il s’est jeté d’une fenêtre

Nicolas Bedos échappe à une mort atroce, il s’est jeté d’une fenêtre

Porteur d’un profond « mal-être », Nicolas Bedos, qui revient sur nos écrans avec une nouvelle réalisation, Mascarade, aurait fait face à une mort atroce. Il « s’est jeté par la fenêtre ». « Six tentatives de suicide », à déplorer.

«Envahi par des idées sombres, déprimé et malheureux », le pote de Jean Dujardin « s’est approché de la fenêtre, a attendu un moment, regardé le vide quatre étages plus bas et a sauté », rapporte le magazine Ici Paris, qui a repris une information livrée par un artiste de Libération, qui avait consacré un portrait le 31 octobre dernier.

« Une chute vertigineuse », est-il commenté.

Tout le moment pensait qu’il ne lui restait que peu de temps à vivre, à l’arrivée de l’ambulance, tant « tant son corps ressemblait à celui d’un pantin désarticulé ».

Mais l’acteur-réalisateur s’était heureusement sorti. Et cela pour une seule raison : Nicolas Bedos est retombé sur ses pieds.
« Il en a réchappé non sans mal puisque ses jambes ont été brisées sous l’impact ».

Ce drame est survenu lorsqu’il avait 20 ans. En tout, le Guy Bedos aurait tenté de mettre fin à ses jours à cinq fois reprises.
La raison a été expliquée par sa sœur Victoria sur France 2. « Il était trop sensible pour la vie et ça a été du coup un adolescent torturé, mais pas torturé comme tous les adolescents du monde, particulièrement torturé ». «Se réveiller le matin, avoir un chagrin d’amour (…) être trahi par un ami, c’était des choses qui lui étaient insupportables, car trop sensible ».

En 2011, sur le plateau de Thé ou café, Nicolas Bedos évoquait son mal-être à l’époqu. « Tu te retrouves à ne plus être capable de regarder dans les yeux une petite fille de 12 ans qui te demande ‘Comment ça va ?’, disait-il. Tellement tu te sens bête, moche, lourd. Une dépression très très grave. La dépression c’est une maladie gravissime ! ».

Laisser un commentaire

Close