Close
Nicolas Bedos, délit d’opinion, dérapage – Surprenant soutien de Gérard Depardieu (photo)

Nicolas Bedos, délit d’opinion, dérapage – Surprenant soutien de Gérard Depardieu (photo)

Fragilisé par la disparition de son père, le regretté Guy Bedos, Nicolas Bedos, a relayé une surprenante phrase sur Instagram, et son propos est partagé par Gérard Depardieu. L’illustre acteur se lâche.

« T’a vu, c’est marrant, les progressistes, c’était ceux qui interdisaient d’interdire et prônaient le débat, la liberté d’opinion », relayait Nicolas Bedos qui fait la Une du dernier numéro du magazine Gala, où il est question de sa relation avec Doria Tillier, son ex-fiancée.

Ils sont séparés depuis l’antenne dernier. Mais lorsque le réalisateur de « La Belle Époque » est été frappé par la disparition de son mari, l’ex-Miss Météo de Canal Plus a répondu présent.

Nicolas Bedos expliquait ensuite que les progressistes sont ceux qui passeraient leur « temps » « à vouloir interdire », que ce soit des livres ou des films.

La discussion serait systématiquement refusée.
Ce propos est conforté en partie par Gérard Depardieu dont une citation est a été reprise sur Instagram par Anthony Delon.
« Dans la période actuelle, on ne peut plus rien dire, plus rien penser, si ça continue comme ça, on va bientôt rétablir le délit d’opinion. Des artistes comme Desproges ou Coluche seraient aujourd’hui en prison, au mieux, crucifiés sur l’autel de l’inquisition médiatique », a-t-il lancé. Coluche a perdu la vie, il y a toute juste 34 ans.

Laisser un commentaire

Close