Close
Nathalie Marquay-Pernaut règle ses comptes avec Jacques Legros, sur ses « coups de p*te » dévoilés (vidéo)

Nathalie Marquay-Pernaut règle ses comptes avec Jacques Legros, sur ses « coups de p*te » dévoilés (vidéo)

Nathalie Marquay, la veuve de Jean-Pierre Pernaut, s’est confiée lors d’un entretien accordé à l’émission Le morning sans filtre, présentée par Guillaume Genton et Diane Leyre sur Virgin Radio.

L’ex-reine de beauté a évoqué le livre Derrière l’écran : 40 ans au cœur des médias de Jacques Legros, où ce dernier a levé le voile sur sa relation avec Jean-Pierre Pernaut.
Et contrairement à ce qu’il affirme, leurs rapportés n’étaient pas apaisés.

« Sa présence a été rarement pesante, à l’exception du confinement bien sûr.
Sans doute devait-il sentir au fond de lui se profiler la fin de son aventure au 13 heures. Il s’était durci. Il avait été malade », rapporte Guillaume Genton.
Et de préciser : « On lui avait installé un mini-studio automatique à son domicile. Mais il voulait garder le premier rôle et sollicitait l’équipe plus que nécessaire ».

«De mon côté, je ne savais jamais de quoi il allait parler. Il rechignait à partager », a assuré le journaliste de TF1.

Cette sortie n’a pas été appréciée par la veuve de Jean-Pierre Pernaut, qui a révélé les coups de p*te de Jacques Legros.

«J’ai complètement halluciné et surtout, monsieur Jacques Legros oublie qu’il n’était que son joker, a-t-elle déclaré sur la matinale de Virgin Radio. «Il se permet de se plaindre qu’à cette époque JP veuille garder la main sur le contenu du journal. Mais c’est qui depuis plus de 30 ans a donné le ton du 13h et à qui on a attribué les résultats d’audiences ? ».
« Jacques Legros aurait fait des coups de p*te” à son époux. Nathalie Marquay dévoile son attitude.
«Pendant le confinement, Jean-Pierre devait avoir 15 minutes d’antenne. Et chaque fois, Jacques Legros faisait des sujets de plus en plus longs. Vers la fin il ne lui restait plus que six minutes d’antenne », assure-t-elle, déplorant au passage une jalousie post-mortem.
«Quel manque de respect pour notre famille en deuil. Moi je me pose vraiment la question : pourquoi ce déballage pour vendre ce livre ? Heureusement que JP n’est pas là. Et franchement il vaut mieux, car on aurait eu un choc », dit-elle.

Laisser un commentaire

Close